VERSETS BIBLIQUES

LE FILS DE L’HOMME A SUR LA TERRE LE POUVOIR DE REMETTRE LES PÉCHÉS

« Et comme on lui eut présenté un paralytique couché sur un lit, Jésus voyant leur foi, dit à ce paralytique : Mon fils, ayez confiance ; vos péchés vous sont remis. Aussitôt quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème. Mais Jésus ayant connu ce qu’ils pensaient, leur dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? Car lequel est le plus aisé, ou de dire, Vos péchés vous sont remis ; ou de dire, Levez-vous, et marchez ? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés : Levez-vous, dit-il alors au paralytique ; emportez votre lit, et vous en allez en votre maison. Le paralytique se leva aussitôt, et s’en alla en sa maison » (Matthieu 9:2-7).

« Et il leur dit une seconde fois : La paix soit avec vous ! Comme mon Père m’a envoyé, je vous envoie aussi de même. Ayant dit ces mots, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit. Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez » (Jean 20:21-23).

« et le tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui-même par Jésus-Christ, et qui nous a confié le ministère de la réconciliation. Car c’est Dieu qui a réconcilié le monde avec soi en Jésus-Christ, ne leur imputant point leurs péchés ; et c’est lui qui a mis en nous la parole de réconciliation. Nous faisons donc la fonction d’ambassadeurs pour Jésus-Christ, et c’est Dieu même qui vous exhorte par notre bouche. Ainsi nous vous conjurons, au nom de Jésus-Christ, de vous réconcilier avec Dieu » (2 Corinthiens 5:18-20).

« Mais si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste, pour nous les remettre, et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1:9).


LE POUVOIR DE REMETTRE LES PÉCHÉS

« Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, levez-vous, dit-il au paralytique, emportez votre lit et vous en allez en votre maison (Mt 9, 6 ; Mc 2, 9). S'étant donc fait homme pour accorder aux hommes le pardon de leurs péchés, avant que de monter au ciel pour y être assis éternellement à la droite de Dieu son Père, il laissa dans son Église cette puissance aux évêques et aux prêtres (Jn 20, 23) ; avec cette différence néanmoins, comme nous l'avons déjà remarqué, qu'au lieu que Jésus-Christ remet les péchés, les prêtres ne le font qu'en qualité de ses ministres. »

(Le Catéchisme Romain, Part. I, Article X.)