VERSETS BIBLIQUES

« C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a amené près d’une eau fortifiante, Il a fait revenir mon âme. Il m’a conduit par les sentiers de la justice, à cause de son nom. Aussi, quand même je marcherais au milieu de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal, car vous êtes avec moi. Votre houlette et votre bâton m’ont consolé. Vous avez préparé devant moi une table contre ceux qui me persécutent. Vous avez oint ma tête d’huile, et que mon calice enivrant est admirable ! Et votre miséricorde me suivra tous les jours de ma vie, pour que j’habite dans la maison du Seigneur durant de longs jours » (Psaume 22).

« Celui qui habite sous l’assistance du Très-Haut demeurera sous la protection du Dieu du ciel. Il dira au Seigneur : Vous êtes mon défenseur et mon refuge. Il est mon Dieu ; j’espérerai en lui. Car c’est lui qui m’a délivré du piège du chasseur, et de la parole âpre et piquante. Il te mettra à l’ombre sous ses épaules, et sous ses ailes tu seras plein d’espoir. Sa vérité t’environnera comme un bouclier ; tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour, ni les maux qui s’avancent dans les ténèbres, ni les attaques du démon de midi. Mille tomberont à ton côté, et dix mille à ta droite ; mais la mort n’approchera pas de toi. Et même tu contempleras de tes yeux, et tu verras le châtiment des pécheurs. Car tu as dit : Vous êtes, Seigneur, mon espérance. Tu as fait du Très-Haut ton refuge. Le mal ne viendra pas jusqu’à toi, et les fléaux ne s’approcheront pas de ta tente. Car il a commandé pour toi à ses anges de te garder dans toutes tes voies. Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu heurtes le pied contre la pierre. Tu marcheras sur l’aspic et sur le basilic, et tu fouleras aux pieds le lion et le dragon. Parce qu’il a espéré en moi, je le délivrerai ; je le protégerai, parce qu’il a connu mon nom. Il criera vers moi, et je l’exaucerai ; je suis avec lui dans la tribulation ; je le sauverai et je le glorifierai. Je le comblerai de jours, et je lui ferai voir mon salut » (Psaume 90).

« Le Seigneur est près de tous ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité. Il fera la volonté de ceux qui le craignent ; il exaucera leurs prières, et il les sauvera. Le Seigneur garde tous ceux qui l’aiment, et il perdra tous les pécheurs. Ma bouche publiera la louange du Seigneur. Et que toute chair bénisse son saint nom à jamais, et dans les siècles des siècles » (Psaume 144:18-21).

« Aie confiance en Dieu de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta prudence. Pense à lui dans toutes tes voies, et il conduira lui-même tes pas » (Proverbes 3:5-6).

« Accepte tout ce qui te sera imposé, demeure en paix dans la douleur, et dans ton humiliation conserve la patience ; car l’or et l’argent s’éprouvent au feu, et les hommes aimés de Dieu s’éprouvent au creuset de l’humiliation. Aie confiance en Dieu, et il te rétablira ; rends ta voie droite, et espère en lui ; conserve sa crainte et vieillis avec elle. Vous qui craignez le Seigneur, attendez sa miséricorde, et ne vous détournez pas de lui, de peur de tomber. Vous qui craignez le Seigneur, ayez foi en lui, et vous ne perdrez pas votre récompense. Vous qui craignez le Seigneur, espérez en lui, et sa miséricorde sera votre joie. Vous qui craignez le Seigneur, aimez-le, et vos cœurs seront remplis de lumière. Considérez, mes enfants, les générations humaines, et sachez que personne n’a espéré au Seigneur et a été confondu. Qui donc est demeuré ferme dans ses commandements et a été abandonné ? ou qui l’a invoqué et a été méprisé de lui ? Car Dieu est bon et miséricordieux ; il pardonne les péchés au jour de la tribulation, et il est le protecteur de tous ceux qui le cherchent dans la vérité » (Siracide 2:4-13).

« Rien ne manque à celui qui craint le Seigneur, et il n’a pas besoin de chercher du secours. La crainte du Seigneur lui est comme un paradis de bénédiction, et on le couvre d’une gloire qui dépasse toute gloire » (Siracide 40:27-28).

« Le Seigneur est bon, il réconforte au jour de l’affliction, et il connaît ceux qui espèrent en lui » (Nahum 1:7).

« Ne vous inquiétez donc point, en disant, Que mangerons-nous ? ou, Que boirons-nous ? ou, De quoi nous vêtirons-nous ? comme font les païens qui recherchent toutes ces choses : car votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez donc premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. C’est pourquoi ne soyez point en inquiétude pour le lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même : à chaque jour suffit son mal » (Matthieu 6:31-34).

« N’est-il pas vrai que deux passereaux ne se vendent qu’une obole ? et néanmoins il n’en tombe aucun sur la terre sans la volonté de votre Père. Mais pour vous, les cheveux mêmes de votre tête sont tous comptés. Ainsi ne craignez point : vous valez beaucoup mieux qu’un grand nombre de passereaux » (Matthieu 10:29-31).

« De plus, l’Esprit de Dieu nous aide dans notre faiblesse. Car nous ne savons ce que nous devons demander à Dieu dans nos prières, pour le prier comme il faut ; mais le Saint-Esprit même prie pour nous par des gémissements ineffables. Et celui qui pénètre le fond des cœurs, entend bien quel est le désir de l’esprit, parce qu’il ne demande pour les saints que ce qui est conforme à la volonté de Dieu. Or nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qu’il a appelés selon son décret pour être saints » (Romains 8:26-28).

« Vous n’avez eu encore que des tentations humaines et ordinaires. Dieu est fidèle, et il ne souffrira pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais il vous fera tirer avantage de la tentation même, afin que vous puissiez persévérer » (1 Corinthiens 10:13).

« C’est pourquoi nous ne perdons point courage ; mais encore que dans nous l’homme extérieur se détruise, néanmoins l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour : car le moment si court et si léger des afflictions que nous souffrons en cette vie, produit en nous le poids éternel d’une souveraine et incomparable gloire : ainsi nous ne considérons point les choses visibles, mais les invisibles ; parce que les choses visibles sont temporelles, mais les invisibles sont éternelles » (2 Corinthiens 4:16-18).

« Ne vous inquiétez de rien ; mais en quelque état que vous soyez, présentez à Dieu vos demandes par des supplications et des prières, accompagnées d’actions de grâces. Et que la paix de Dieu, qui surpasse toutes pensées, garde vos cœurs et vos esprits en Jésus-Christ ! » (Philippiens 4:6-7).

« Que votre vie soit exempte d’avarice ; soyez contents de ce que vous avez, puisque Dieu dit lui-même : Je ne vous laisserai point, et ne vous abandonnerai point. C’est pourquoi nous disons avec confiance : Le Seigneur est mon secours ; je ne craindrai point ce que les hommes pourront me faire » (Hébreux 13:5-6).

« Quelqu’un parmi vous est-il dans la tristesse, qu’il prie. Est-il dans la joie, qu’il chante de saints cantiques. Quelqu’un parmi vous est-il malade, qu’il appelle les prêtres de l’Église, et qu’ils prient sur lui, l’oignant d’huile au nom du Seigneur. Et la prière de la foi sauvera le malade ; le Seigneur le soulagera ; et s’il a commis des péchés, ils lui seront remis. Confessez vos fautes l’un à l’autre, et priez l’un pour l’autre, afin que vous soyez guéris : car la fervente prière du juste peut beaucoup. Élie était un homme sujet comme nous à toutes les misères de la vie ; et cependant ayant prié Dieu avec une grande ferveur afin qu’il ne plût point, il cessa de pleuvoir sur la terre durant trois ans et demi. Et ayant prié de nouveau, le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit » (Jacques 5:13-18).